News For Fun du 19/08

Chaque week-end, retrouvez notre sélection de liens/news drôles et décalés qui ont fait (ou non) l’actu ciné des jours précédents. Cette semaine, les cinéastes s’insultent, les stars débutent, et Bollywood délire grave…

 

 

 

 

 

 

● « Antonioni est le seul réalisateur important sur lequel je n’ai rien de bon à dire. Il m’ennuie« . Une petite phrase assassine signée… François Truffaut ! Cette autre : « Je ne travaillerais pas avec Martin Scorsese même pour 10 millions de dollars.« … A votre avis ? Vincent Gallo, qui se permet en sus de traiter son metteur en scène des Affranchis de « has-been ‘egomaniac’« . Et de qui parle David Cronenberg lorsqu’il déclare : « Je hais ce type ! » De M. Night Shyamalan… Loin des flagorneries de rigueur entendues à longueur de promos, les gens de cinéma peuvent également se montrer d’une remarquable cruauté les uns envers les autres lorsqu’il s’agit de faire part d’honnêteté. Le site Flavorwire a eu ainsi la bonne idée de compiler une trentaine de jugements des plus acides de cinéastes ou d’acteurs sur leurs pairs, dont certains fort étonnants comme celui de Truffaut sur Antonioni, d’autres plus attendus lorsqu’ils viennent de la part de Gallo, mais tous plus croustillants les uns que les autres. Allez, un dernier pour la route : « Un type comme lui devrait fermer sa g… ! » Alors ?

 

> Réponse sur Flavorwire.com

 

__________________________________

 

● S’il n’est plus question d’insultes ici, la vidéo suivante n’en risque pas moins de casser du mythe. Où l’on voit quelques unes des stars d’aujourd’hui (et d’hier) dans leur prime jeunesse cinématographique : un Jim Carrey déjà cabotin dans un certain Copper Mountain (1983), Daniel Craig pré-James Bond avec coupe au bol dans Le Kid et le roi (1995), Courtney Cox maniant déjà le cri dans Les Maîtres de l’Univers (1987)… Certains sont tout bonnement méconnaissables (Jake Gyllenhaal dans La Vie, l’amour… les vaches, 1991). D’autres déjà sexy avant même d’avoir été réellement découvertes (Nicole Kidman à 16 ans dans Le Gang des BMX, 1983). En tout, ce sont les premiers pas de 25 talents à découvrir dans cette compilation…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

__________________________________

 

● Bien que peu répandu dans le circuit de nos salles officielles, le cinéma bollywoodien a déjà pu démontrer à quelques reprises sa grande qualité devant de larges publics (Lagaan, Devdas). Le néophyte a en outre pu remarquer le jusqu’auboutisme de ce genre essentiellement musical, qui ne s’embarrasse pas de demi-mesure et fonce dans l’excès au mépris de tout ridicule. En somme, ça passe ou ça casse. Au vu de sa bande-annonce, on est donc pressé de voir comment s’en sortira Endhiran (illustration), sorte de T2 positif mâtiné de Matrix et arrosé de curry, avec comme personnage principal un cyborg ayant autant à voir avec Schwarzy qu’avec Jean-Pierre Foucault. Et on n’attendra pas longtemps, puisque la chose sera présentée dans le cadre de l’Etrange Festival parisien, du 2 au 11 septembre prochain (voir l’article Levé de voile sur l’Etrange Festival). Du délire puissance dix comme on ne sait pas faire en occident, et qui semble s’assumer pleinement.

 

Image de prévisualisation YouTube


Rédigé Jeudi 18 août 2011

Tags :


Laisser un commentaire



Veuillez s'il vous plait vous en tenir au sujet. Tout commentaire contraire aux lois françaises ou un commentaire injurieux ne sera pas publié. TCM se réserve le droit de supprimer les commentaires qui lui semblent hors de propos ou inadéquats.